INTRODUCTION

L’histoire de LSR Bétons Holding commence en 1999 lorsque André Lasserre, alors membre de la direction d’Holcim en Suisse, quitte le groupe en rachetant la société Ferrari  de Vuillecin en Franche-Comté.

De 1999 à 2012 c’est là sa seule participation.

En 2011, la direction de la société décide de faire le pas d’un développement stratégique et s’intéresse à une acquisition en Suisse,  afin de diminuer le risque de l’euro et de renforcer sa présence en Suisse, où Ferrari exporte  déjà 40%  de sa production. C’est chose faite en avril 2012 avec l’acquisition de Bétontec Gram à Villeneuve-près-Lucens, qui produit une gamme différente de celle de Ferrari, avec laquelle les synergies paraissent intéressantes.

Au premier janvier 2018 le cercle de consolidation s’agrandit avec l’acquisition de 4 sociétés, 2 dans le Doubs , Préfa Béton et Atelier de préfabrication de Vuillecin (APV), une dans le Jura, la Société franc-comtoise d’armatures à Lons- le- Saunier et une autre en Saône et Loire, Châlon Armatures dans la ville du même nom. C’est maintenant un groupe qui compte quelque 140 salariés et qui  réalise un chiffre d’affaire consolidé de quelque 25 millions de francs.

L’objectif du groupe est de poursuivre son développement par acquisitions dans tous les domaines du béton  préfabriqué, tout en conservant son indépendance, en vue de devenir  la référence dans la « Grande Suisse », tant en terme de qualité qu’en terme de rentabilité.

Le groupe envisage aussi des prises de participation dans le domaine du Béton Prêt à l’Emploi (BPE).

LSR BÉTONS HOLDING S.A.